This website in English

FRANÇOIS-XAVIER GBRÉ - Côte d’Ivoire/France

Tracks, 2009

Musée National du Mali

De tout temps, et de nos jours encore plus du fait de la croissance démographique mondiale, de la taille grandissante des mégalopoles, les mouvements migratoires sont allés de pair avec l’apparition de no man’s lands. Mes photographies témoignent de certains de ces territoires résiduels, dont je livre une page d’histoire et interroge le devenir : Tibériade en israël, la piscine Modibo Keïta à Bamako, en France, la barre 220 de la Duchère à Lyon et, à Surgères, l’usine Poyaud. Des endroits désertés, mais chargés de mille mots.

François-Xavier Gbré naît en 1978 à Lille de mère française et de père ivoirien. Depuis dix ans, il parcourt des mondes, explore des univers, de la mode au portrait, de l’architecture au témoignage social. En 2007, il part pour Milan où il exerce en studio pendant quatre ans. Parallèlement, ses recherches s’orientent vers une redéfinition de la ville avec Mes tissages urbains. Ces photographies réalisées en Côte-d’Ivoire sont présentées aux 8e Rencontres de Bamako (2009). Depuis, il réalise un travail sur la mémoire. Issu de l’immigration, il se sent proche des destins nomades, dans un perpétuel entre-deux. En 2010, son travail est nominé pour le Danny
Wilson Memorial Award lors de la Brighton Photo Biennal,
et il est récompensé par le second prix du concours
PhotoAfrica de Tarifa en Espagne. Son travail
a également été présenté au Festival des Arts visuels
d’Abidjan, à la Fondation Blachère, à Apt (2010)
et à la biennale Photoquai à Paris (2011).

Partenaires : Ministère de la culture, Institut français, Union Européenne

© Rencontres de Bamako