This website in English

KIRIPI KATEMBO - RDC

Après mine, 2009

Musée National du Mali

Depuis un siècle la société Gécamines exploite les cuivres au Katanga, en République démocratique du Congo. Après tant d’années, les rejets toxiques ont pollué l’eau, l’air, créant un véritable désert artificiel. Les habitants n’ont pas d’autre choix : soit ils travaillent dans les mines pour se nourrir, soit ils s’échappent du désert du Kipushi pour trouver de la bonne terre, au péril de leur vie. C’est un tabou pour les médias congolais. La seule façon que j’avais d’agir était ces images.

Après la peinture, Kiripi Katembo se tourne à 27 ans vers la photographie et la vidéo. C’est au cours d’un workshop organisé par l’Académie des beaux-arts de Kinshasa et l’école des Arts décoratifs de Strasbourg qu’il réalise avec une petite caméra de poche son premier film expérimental : Voiture en carton, qui participe au Festival Pocket Film au Centre Pompidou à Paris (2008). Au cours de cette même période il débute la photographie. Avec les artistes participant au workshop, il crée Yebela, un collectif de jeunes vidéastes et photographes. En 2009, il réalise Un regard…, série de photographies représentée à Afrikaribu, la première Biennale africaine de la photographie à Kinshasa (2010) et à la biennale Picha en République démocratique du Congo (2010). Parallèlement, il travaille sur la série photographique Après mine et prépare une exposition au Koninklijke Vlaamse Schouwburg à Bruxelles.

Partenaires : Ministère de la culture, Institut français, Union Européenne

© Rencontres de Bamako