This website in English

MÁRIO MACILAU - Mozambique

The Zionist, 2010-2011

Musée National du Mali

Leurs vies se déroulent près de la mer, ils y vont régulièrement pour communiquer avec Dieu, ils ont besoin que Dieu les soutienne, qu’il soutienne leur foi et leurs croyances... Ce projet parle de l’héritage religieux traditionnel du Mozambique où, dans le Sud, les adeptes du mouvement de l’église sioniste conservent certaines traditions anciennes. À l’exception du mouvement chrétien, les religions africaines traditionnelles incluent les enseignements, les pratiques et les rituels qui, en Afrique, structurent en partie les sociétés autochtones. L’adoption récente de nouvelles religions — comme le christianisme, l’islam, le judaïsme... — n’a pas entraîné de modifications profondes. On estime les adeptes de ces religions en Afrique à environ cent millions. On reconnaît à la religion sioniste les vertus de guérir un grand nombre de maladies, fatigues, problèmes psychologiques et existentiels.

Né en 1984 à Maputo, Mário Macilau a commencé de s’intéresser à la photographie en 2003, puis, plus sérieusement, quand il a troqué le téléphone portable de sa mère pour son premier appareil photo, en 2007. Son travail a été montré dans plusieurs expositions : le Festival international de la photographie Chobi Mela VI, Dhaka, Bangladesh (2011) ; la 1re Biennale dello spazio pubblico, Rome (2011) ; le KL Award Contemporary Portrait, Malaisie (2011) ; Africa : See me, See you à Photo Spring, Pékin (2011) ; Shoot Nations, Dakar (2010) ; Festival de Cine Africano de Tarifa, Espagne (2010) ; International Fotofestival, Knokke-Heist, Belgique (2010) ; Certamen de Fotografía de Santa Lucía, Grande-Canarie (2010) ; Festival Artzond, Saint-Pétersbourg (2010) ; Lagos Photo, Nigeria (2010) ; Feira de Arte, Lisbonne (2010), Festival de photographie Gwanza, Harare, Zimbabwe (2009), et Mois de la photographie, Le Cap (2009).

Partenaires : Ministère de la culture, Institut français, Union Européenne

© Rencontres de Bamako