This website in English

BRENT MEISTRE - Afrique du Sud

The Stranger Who Licked Salt Back into our Eyes, 2009

Musée National du Mali

4 m 55. Cette œuvre raconte l’histoire fictive d’un étranger qui arrive sur une terre pour partir à la recherche de lui-même et de son amour. Il apporte avec lui la connaissance qui d’un certain côté éclaire mais de l’autre est un fardeau — un handicap. Ce travail met subtilement en jeu des thèmes tournant autour de la xénophobie, avec en contraste l’imagerie de la Grèce (le terme grec xenos veut dire étranger) et celle de sites de l’Afrique australe traversés par les Dorslandtrekkers. La bande son est une adaptation de la chanson d’amour traditionnelle swahili, Malaïka, chantée par Harry Belafonte et Miriam Makeba et longtemps présentée comme un hymne non officiel panafricain.

Le photographe Brent Meistre est installé à Grahamstown, en Afrique du Sud. Il travaille surtout avec des procédés photographiques traditionnels (y compris le tirage couleur à la main), intégrés au sein de corpus d’oeuvres qui comportent aussi de la vidéo, du stop-motion (animation image par image) et des installations sonores. Il a reçu le Prix du mérite ABSA L’Atelier, a été finaliste du Daimler Chrysler Award for Contemporary Photography et premier lauréat du Biennial Prize au Nelson Mandela Metropolitan Art Museum. Il a bénéficié de nombreuses expositions personnelles et collectives et a réalisé des commandes et des oeuvres commerciales pour des clients aussi différents que la Development Bank of South Africa et les journaux allemands Merian et Die Stern, notamment. Il est maître de conférences et directeur de la section de photo graphie du département des arts plastiques de l’université Rhodes, Grahamstown, Afrique du Sud.

Partenaires : Ministère de la culture, Institut français, Union Européenne

© Rencontres de Bamako