This website in English

JEHAD NGA - Libye

Turkana, 2009

Musée National du Mali

La tribu Turkana, au Kenya, a été décimée par la sécheresse qui a dévasté la corne de l’Afrique. Durement touchées, ces régions n’ont reçu aucune aide ou très peu. J’ai choisi de montrer aussi clairement que possible les gens et les visages qui risquent de disparaître à cause de cette catastrophe naturelle. Dans de telles conditions implacables, la durabilité a toujours été un comportement dont nous avons hérité. Un équilibre délicat qui pour certains a atteint un point de non-retour. Avec la confiscation des eaux de source par les programmes immobiliers gouvernementaux, la continuité du sang de la vie pour la tribu et sa terre est en question.

Jehad Nga, né dans le Kansas en 1976, a grandi à Tripoli et à Londres. Il a commencé à s’intéresser à la photographie pendant ses études de littérature à Los Angeles en 2001, intérêt qui allait le conduire à couvrir certains problèmes sociaux au Moyen-Orient et en Asie du Sud-Est. Jehad est retourné à New York en 2002 pour se spécialiser dans l’urgence médicale tout en intégrant l’agence Magnum Photos de New York. En 2003, il est été correspondant du New York Times en Irak pour documenter l’intervention militaire sous commandement américain et, à l’automne de la même année, il a couvert la guerre civile au Liberia. En 2003, il est entré à l’agence Corbis/Sygma pour la quitter en 2006. À partir de 2006, il est représenté par la M+B Photo Gallery de Los Angeles et la Bonni Benrubi Gallery de New York. Son oeuvre figure depuis 2008 dans la collection photographique permanente du Museum of Modern Art de Boston.

Partenaires : Ministère de la culture, Institut français, Union Européenne

© Rencontres de Bamako