This website in English

NYANI QUARMYNE - Ghana

Climate Change, 2010-2011

Musée National du Mali

L’érosion des côtes et des rives du Ghana n’est pas un phénomène nouveau. Ce qui l’est en revanche, c’est l’accélération drastique et récente du phénomène, qui emporte les habitations et réduit les sources de revenus à néant. D’après certains experts, cette situation présage du sort qui attend un grand nombre de capitales de la côte de l’Afrique de l’Ouest, en raison de la montée inexorable du niveau de la mer. Les habitants de communautés proches de l’estuaire de la Volta – où ont été prises ces photographies – n’ont absolument aucun endroit où aller, et se retrouvent pris au piège entre les lagons ou les terrains privés et la menace de la mer.

Nyani Quarmyne est né en Inde d’un père ghanéen et d’une mère philippine. Il a ensuite vécu au Kenya, au Zimbabwe, au Swaziland, au Canada, en Australie et aux États-Unis. Il est installé depuis 2009 à Accra, au Ghana, et il travaille dans toute la région. Dans ses vies antérieures, il a été guitariste, pilote, entrepreneur et consultant surpayé auprès d’entreprises. En 2008, il découvre la photographie, dont il étudie intensivement la technique au cours d’une année de voyage en 2009 et, depuis janvier 2010, il ne cesse de prendre des photos.

Partenaires : Ministère de la culture, Institut français, Union Européenne

© Rencontres de Bamako