This website in English

Philippe Bordas perce les mystères des chasseurs du Mali

L’institut français de Bamako présente les photographies de l’écrivain Philippe Bordas sur le thème « Les chasseurs du Mali »
Dans le cadre de cette 9ème édition de la biennale africaine de la photo, l’écrivain photographe nous fait découvrir l’univers mystique des chasseurs maliens en collaboration avec Sidiki, un des membres de la confrérie des chasseurs.
La rencontre historique des chasseurs à Bamako en 2001, suscite sa curiosité et l’émerveillement face à l’univers de ces hommes mystérieux.
L’artiste met en lumière leurs amulettes, talismans, leurs trophées de chasse, les soirées dans les brousses, il dévoile au grand jour le monde de ces gardiens du savoir et autrefois soldat du roi.

« Les chasseurs du Mali sont la mémoire intacte du moyen âge africain. Descendant des corps d’élite de l’empire du Mali, ils portent les mêmes tenues et obéissent aux mêmes lois que les cavaliers et soldats du roi mandingue de l’époque, Soundiata Keita entre 1190 et 1255. Ils sont aussi des figures légendaires et symboles de résistance et indépendance, défenseurs de la justice, détenteurs de savoirs et de pouvoir magiques. Ils transmettent encore de nos jours la tradition poétique et musicale, dressent des hyènes et des serpents boas dans leurs tenues réminiscences de chevaliers du moyen âge africain » à confié Philippe Bordas.
Avec cette exposition il rend hommage à la charte du Manden ou la charte des chasseurs du Pr Youssouf Tata Cissé.

Privat Ouédraogo

Photographie ©Harandane Dicko

Répondre à cet article

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partenaires : Ministère de la culture, Institut français, Union Européenne

© Rencontres de Bamako